Écriture - pendant qu'il peut être trouvé

Depuis des semaines maintenant sur Countdown to the Kingdom, des voyants qui ne se connaissent pas, qui parlent différentes langues, qui résident dans différentes parties du monde… ont donné un message cohérent: il ne reste plus de temps. Les événements annoncés depuis longtemps dans l'Écriture et dans les révélations prophétiques s'accomplissent au moment où nous parlons. 

Le moment est venu, le jour se lève. Le point culminant est venu pour vous qui habitez dans le pays! Le temps est venu, le jour est proche: un temps de consternation, non de réjouissance… Voyez, le jour de l'Éternel! Voyez, la fin arrive! L'anarchie est en plein épanouissement, l'insolence fleurit, la violence est montée pour soutenir la méchanceté. Il ne tardera pas à venir, ni ne tardera. Le moment est venu, le jour se lève… (Ezekiel 7:5-7, 10-12)

Par conséquent, il n'est pas surprenant qu'en même temps que nous entendions cela de la part de visionnaires du monde entier, les lectures de la messe coïncident avec ce message:  

Cherchez l'Éternel pendant qu'il se trouve, appelez-le pendant qu'il est près. Que le scélérat abandonne sa voie, et le méchant ses pensées; qu'il se tourne vers l'Éternel pour avoir pitié; à notre Dieu, qui est généreux dans le pardon. (Première lecture de messe du dimanche)

Alors que de nombreuses nations recommencent à sombrer dans le verrouillage (dans certains endroits, cela n'a jamais été complètement levé), l'opportunité d'aller se confesser et de recevoir Jésus dans l'Eucharistie s'éloigne. N'hésitez donc pas! Ne tardez pas! Rendez-vous vite à ces incroyables sacrements en faisant le bilan de votre âme et des domaines de votre vie qui sont retombés dans le péché, la paresse et la mondanité. Le "temps de miséricorde«Nous sommes en fin, mais ce n'est pas fini! Le Père vous attend à bras ouverts. Ne vous excusez plus à quel point la confession est inconfortable. Vivre avec une conscience perturbée et une âme agitée est beaucoup plus inconfortable. N'ayez plus d'excuses pour ne pas aller à la messe et recevoir le Pain de Vie. Comment ignorer ces mots ...

Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour… Celui qui mange ma chair et boit mon sang reste en moi et moi en lui. (John 6: 54, 56)

Et donc, c'est le moment d'être nu devant Dieu, complètement véridique sur sa condition spirituelle:

Le Seigneur est proche de tous ceux qui l'invoquent, de tous ceux qui l'invoquent en vérité. (Psaume du dimanche) 

Il est proche de ceux qui sont honnêtes, particulièrement honnêtes sur leur pauvreté spirituelle. Satan essaie de nous faire honte, de nous faire cacher nos péchés à Dieu et de nous accuser. Jésus, par contre, part à la recherche du pécheur, demandant à celui-ci de dîner avec lui et de le laisser les aimer à nouveau dans leur plénitude. Il cherche le dicton perdu, «Vous voyez mes blessures? Tu vois jusqu'où je suis allé par amour pour toi? Maintenant venez, lavez-vous pur au courant du Sang et de l'Eau qui jaillit de Mon Coeur afin que Je puisse vous guérir et vous restaurer. C'est un cadeau gratuit, sans frais. Venez à moi…"

Mais plus que cela, plus que simplement être pardonné, Dieu veut aussi "délivre nous du mal";(1) pour nous sanctifier et nous transformer(2) afin que nous ne soyons pas seulement pardonnés, mais que nous rayonnions sa vie.(3) Comme l'a dit saint Paul dans le Deuxième lecture hier:

Le Christ sera magnifié dans mon corps, que ce soit par la vie ou par la mort. Car pour moi, la vie est Christ, et la mort est un gain. 

Frères et sœurs, nous sommes sur le seuil d'événements majeurs qui ont déjà commencé à changer le monde tel que nous le connaissons. Nous sommes passé Le point de non-retour. La prochaine douleurs de l'accouchement sont sur nous. Ne tardez pas. Cherchez le Seigneur pendant qu'il se trouve, appelez-le pendant qu'Il est proche ... 

 

—Marc Mallet


Aussi: lire Faire une bonne confession par Mark Mallett à Le mot maintenant.

Print Friendly, PDF & Email

 

 

Notes

  1. Matt 6: 13[]
  2. cf. Rom 12: 2[]
  3. cf. 2 Cor 4: 7-10[]
Publié dans De nos contributeurs, Mes Messages.