Luisa – La restauration du royaume

En 1903, le pape saint Pie X écrivit un court encyclique à propos de la « restauration prochaine de la race humaine en Jésus-Christ ». n. 15, E Suprême Il reconnut que cette restauration approchait à grands pas, car un autre signe clé était également apparent :

Car qui ne voit que la société souffre aujourd’hui plus que jamais d’un mal terrible et profond qui, se développant chaque jour et rongeant son être le plus profond, l’entraîne vers la destruction ? Vous comprenez, Vénérables Frères, ce qu’est cette maladie : l’apostasie de Dieu… n. 3, E Suprême

Il a conclu de manière célèbre « qu'il existe peut-être déjà dans le monde le « Fils de perdition » dont parle l'Apôtre » (2 Thess. 2 : 3). n. 5, Idem. Son point de vue était, bien sûr, conforme à la fois à l'Écriture et à la Chronologie apostolique:

L'inspection automobile autorisé et celle qui semble la plus en harmonie avec les Saintes Écritures, c'est qu'après la chute de l'Antéchrist, l'Église catholique entrera à nouveau dans une période de prospérité et de triomphe. -La fin du monde actuel et les mystères de la vie future, Fr. Charles Arminjon (1824-1885), p. 56-57; Presse de l'Institut Sophia

Dans le révélations approuvées à la Servante de Dieu Luisa Piccarreta, Jésus fait savoir à plusieurs reprises comment toute la Création et sa Rédemption doivent restaurer dans l'homme le « royaume » de sa Divine Volonté. C'est la restauration qui est maintenant ici et à venir, ce que l'on peut appeler dans Apocalypse 20 le « première résurrection » de l’Église.

 

Notre Seigneur Jésus Luisa Piccarreta le 26 octobre 1926:

…dans la Création, c'est le Royaume du Fiat que j'ai voulu établir au milieu des créatures. Et aussi dans le Royaume de Rédemption, tous Mes actes, ma Vie même, leur origine, leur substance – au plus profond d’eux, c’était le Fiat qu’ils demandaient, et pour ce Fiat ils ont été faits. Si vous pouviez regarder chacune de mes larmes, chaque goutte de mon sang, chaque douleur et toutes mes œuvres, vous trouveriez en elles le Fiat qu'ils demandent ; ils étaient dirigés vers le Royaume de Ma Volonté. Et même si, apparemment, ils semblaient dirigés vers la rédemption et le salut de l'homme, c'était la voie qu'ils ouvraient pour atteindre le Royaume de Ma Volonté…. c'est à dire. l’accomplissement du Notre Père : « Que ton Règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel ».

Ma fille, si tous les actes et les douleurs qu'a enduré mon Humanité n'avaient pas eu comme origine, substance et vie la restauration du Royaume de Mon Fiat sur terre, je me serais éloignée et j'aurais perdu le but de la Création — qui ne peut être , parce qu’une fois que Dieu s’est fixé un objectif, il doit et peut obtenir l’intention…. Ésaïe 55 :11 : « Ainsi en sera-t-il de ma parole qui sort de ma bouche ; il ne reviendra pas à Moi vide, mais fera ce qui Me plaît, atteignant le but pour lequel Je l'ai envoyé.

Maintenant, vous devez savoir que toute la Création et toutes Mes œuvres réalisées dans la Rédemption sont comme fatiguées d’attendre… cf. Rom 8 :19-22 : « Car la création attend avec impatience la révélation des enfants de Dieu ; car la création a été soumise à la futilité, non de son propre chef mais à cause de celui qui l'a soumise, dans l'espoir que la création elle-même serait libérée de l'esclavage de la corruption et partagerait la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Nous savons que toute la création gémit dans les douleurs du travail, même jusqu’à présent… » leur chagrin est sur le point de prendre fin. -Volume 20

 

Lecture connexe

La Résurrection de l'Église

Les papes et l'ère naissante

Les mille ans

Le troisième renouveau

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes

1 n. 15, E Suprême
2 n. 5, Idem.
3 c'est à dire. l’accomplissement du Notre Père : « Que ton Règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel ».
4 Ésaïe 55 :11 : « Ainsi en sera-t-il de ma parole qui sort de ma bouche ; il ne reviendra pas à Moi vide, mais fera ce qui Me plaît, atteignant le but pour lequel Je l'ai envoyé.
5 cf. Rom 8 :19-22 : « Car la création attend avec impatience la révélation des enfants de Dieu ; car la création a été soumise à la futilité, non de son propre chef mais à cause de celui qui l'a soumise, dans l'espoir que la création elle-même serait libérée de l'esclavage de la corruption et partagerait la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Nous savons que toute la création gémit dans les douleurs du travail, même jusqu’à présent… »
Publié dans Luisa Piccarreta, Messages.