Gisella - L'humanité tombe pour une fausse liberté

Notre-Dame à Giselle Cardia le 29 janvier 2022:

Mes enfants, merci d'être là et d'avoir répondu à mon appel dans vos cœurs. Mes enfants, pliez toujours les genoux : les prières récitées avec foi et du fond du cœur me réconfortent. Mon cœur et celui de mon Fils, Jésus, saignent ; Je regarde cette humanité qui tombe si facilement entre les griffes de Satan — tout cela pour un faux liberté. [1]Saint Paul a dit : « Or, le Seigneur est l'Esprit, et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Co 3, 17). Mais ensuite, il a averti que beaucoup viendraient en disant : « 'Paix et sécurité', alors un désastre soudain s'abat sur eux, comme les douleurs de l'accouchement sur une femme enceinte, et ils n'échapperont pas » (1 Thess 5:3). Lorsque nous abandonnons notre autonomie corporelle, comme cela se fait en ce moment à travers le monde, pour la promesse de « liberté » à travers des « passeports vaccinaux », nous tombons dans un piège. Rappelez-vous, mes enfants, que seule la prière vous rendra libres. Pardonnez à ceux qui vous jugent sans comprendre. Ma fille, avant toi, Jésus a été accusé d'être diabolisé et fou, pourtant Il était le Fils de Dieu. Ma fille, offrez votre humiliation et votre douleur : un jour ils comprendront que les vôtres sont des paroles du Ciel. Mes enfants, suivez mes instructions : vivez les messages et priez beaucoup — ce n'est qu'ainsi que vous pourrez entrer dans le Royaume de Dieu. Nombreuses seront les tentations ; mais soyez fidèles, enfants de mon cœur, et ouvrez vos cœurs à la grâce, apprenez à offrir et à rendre grâces. N'ayez jamais peur : avec Dieu à proximité, il n'y aura rien à craindre. Maintenant je vous laisse ma bénédiction maternelle au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Notes

Notes

1 Saint Paul a dit : « Or, le Seigneur est l'Esprit, et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Co 3, 17). Mais ensuite, il a averti que beaucoup viendraient en disant : « 'Paix et sécurité', alors un désastre soudain s'abat sur eux, comme les douleurs de l'accouchement sur une femme enceinte, et ils n'échapperont pas » (1 Thess 5:3). Lorsque nous abandonnons notre autonomie corporelle, comme cela se fait en ce moment à travers le monde, pour la promesse de « liberté » à travers des « passeports vaccinaux », nous tombons dans un piège.
Publié dans Giselle Cardia, Messages, Vaccins, pestes et Covid-19.