Marco Ferrari - Les temps difficiles approchent

En 1992, Marco Ferrari a commencé à rencontrer des amis pour prier le Rosaire le samedi soir. Le 26 mars 1994, il a entendu une voix disant «Petit fils, écris!» "Marco, cher fils, n'ayez pas peur, je suis [votre] Mère, écrivez pour tous vos frères et sœurs ». La première apparition de la «Mère de l'Amour» en tant que jeune fille de 15 à 16 ans, a eu lieu en juillet 1994; l'année suivante, Marco a été chargé de messages privés pour le pape Jean-Paul II et l'évêque de Brescia, qu'il a dûment transmis. Il a également reçu 11 secrets concernant le monde, l'Italie, les apparitions dans le monde, le retour de Jésus, l'Église et le troisième secret de Fatima. 
 
De 1995 à 2005, Marco avait des stigmates visibles pendant le Carême et revécu la Passion du Seigneur le Vendredi Saint. Plusieurs autres phénomènes scientifiquement inexpliqués ont également été observés à Paratico, notamment le déchirement d'une image de la «Mère de l'Amour» en présence de 18 témoins en 1999, ainsi que deux miracles eucharistiques en 2005 et 2007, le second ayant lieu le la colline des apparitions avec plus de 100 personnes présentes. Alors qu'une commission d'enquête a été créée en 1998 par l'évêque de Brescia Bruno Foresti, l'Église n'a jamais pris de position officielle sur les apparitions, bien que MarcoLe groupe de prière du diocèse a été autorisé à se réunir dans une église du diocèse. 
 
Marco Ferrari a eu trois réunions avec le pape Jean-Paul II, cinq avec Benoît XVI et trois avec le pape François; avec le soutien officiel de l'Église, l'Association du Paratico a fondé un vaste réseau international d '«Oasis de la Mère de l'Amour» (hôpitaux pour enfants, orphelinats, écoles, aide aux lépreux, prisonniers, toxicomanes…). Leur bannière a été récemment bénie par le pape François. 
 
Marco continue de recevoir des messages le quatrième dimanche de chaque mois, dont le contenu est fortement convergent avec de nombreuses autres sources prophétiques crédibles.
 

 
Notre-Dame à Marco Ferrari à Patratico, Brescia le 1er janvier 2016:
 
Mes chers enfants, je suis heureux d'être parmi vous en ce début d'année…
 
Enfants, Jésus veut que nous marchions encore ensemble… remerciez-le pour cela. Voici, je désire encore vous parler de mon Fils, de son amour infini pour vous, pour vos âmes et pour le monde.
 
Enfants bien-aimés, aujourd'hui trop de mes enfants n'aiment plus Dieu: ils vivent comme s'il n'existait pas, mais Lui, amour et miséricorde infinis, aime tout le monde. Depuis de nombreuses années, Dieu m'envoie parmi vous; Je vous apporte un message clair et actuel pour cette époque et pourtant beaucoup l'ont refusé. Je vous montre patiemment comment sont les choses et vous ne voulez pas les voir. Je vous parle avec le cœur d'une Mère et vous n'écoutez pas. Je vous aide à vous lever et vous préférez rester assis. Je t'appelle et tu ne réponds pas. Quand je vous fais des cadeaux, vous ne savez pas comment les recevoir et vous ne voulez pas en témoigner. Lorsque Jésus permet des grâces extraordinaires, vous les justifiez souvent par votre fierté et votre présomption d'être parfait…
 
Mes enfants, acceptez-moi au milieu de vous avec vos cœurs disponibles à la grâce, afin que les paroles de mon Fils et de son amour puissent entrer en vous. Il est la seule lumière, Il est l'espoir du monde qui vainc les ténèbres du monde qui vous entoure aujourd'hui. Je vous invite tous à vous aimer comme de vrais frères et sœurs, à vous entraider sur le chemin de chaque jour. Aimez-vous les uns les autres comme il vous aime! Je vous exhorte à toujours vivre l'Évangile… non [seulement] avec de belles paroles, mais à le vivre avec des œuvres concrètes.
 
Mes enfants, depuis longtemps je vous appelle, par ma présence en ce lieu, à retourner à Dieu. Enfants, des temps difficiles approchent, des temps de purification; ces temps difficiles se rapprochent de plus en plus, mais cela ne devrait pas vous effrayer, mais devrait vous rapprocher de Lui. Enfants bien-aimés, Son immense amour me permet d'intensifier ma présence parmi vous et dans de nombreuses parties du monde pour vous demander la prière, pour vous avertir, pour vous avertir de ce qui va se passer et non pour vous effrayer, mais pour vous en donner l'occasion. pour vous comprendre et vous préparer. Que le grand avertissement qui sera donné par Dieu au monde ne vous trouve pas mal préparé ou distrait… Pour cette raison, petits enfants, je vous invite à vous préparer au retour de Mon Fils Jésus, vivant chaque jour dans la sainteté et donnant beaucoup de bien des fruits.
 
Continuez à marcher, enfants, à vivre mes appels à la conversion, à diffuser mon message et à prier avec foi. Partagez avec tout le monde la grâce que je vous donne ici en ce lieu, et à travers mon instrument doux et bien-aimé. Enfants, diffusez mon message, aimez mon travail, soutenez mon instrument par la prière: il est souvent attaqué par le malin, mais je le protège et ne permets pas que mon travail soit ralenti, pour votre bien et pour le bien des âmes. Je le caresse et le garde sous mon manteau…
 
Mes enfants, approchez-vous du sacrement de guérison, de la sainte confession, pour pouvoir s'approcher de l'autel et se nourrir de mon Fils avec un cœur pur et humble. Mes enfants, trouvez le temps et soyez toujours prêts à vous agenouiller devant le Saint Sacrement vivant et vrai. Il y a Jésus! Mes enfants, trouvez souvent le temps d'approcher le chevet de ceux qui sont malades ou ont besoin d'un mot, d'une caresse, d'un geste concret ou d'un sourire… Mes enfants, trouvez du temps pour Dieu et du temps pour ceux qui souffrent… Vous êtes dans le temps de miséricorde et de grâce!
 
Mes enfants, je vous demande à nouveau de prier pour la Sainte Eglise, pour mes fils préférés [c'est-à-dire les prêtres] et encore plus pour le Pape; les décisions sérieuses dépendent 
lui. Mes enfants, comme je l'ai dit à Fatima, il y aura une grande division et un grand schisme dans l'Église: priez les enfants, priez! Satan n'est pas enchaîné et tourmente le monde entier.
 
Enfants, souvenez-vous que quiconque est dans Mon Cœur ne devrait craindre aucun mal parce que Je veille sur vous tous. Mes enfants, à la fin le mal périra et mon cœur Immaculé triomphera. Je vous aime, mes enfants, je suis à vos côtés et je vous invite tous à l'unité. Rappelez-vous que sans unité, les chrétiens ne peuvent pas être le sel et la lumière du monde, apportant Jésus à tout le monde. En tant que Mère, Mère d'Amour et Mère de la Souffrance, je vous bénis au nom de Dieu qui est Père, de Dieu qui est Fils, de Dieu qui est l'Esprit d'Amour. Amen.
 
Marchons encore ensemble… écoutons mes appels… Je vous caresse tous… Au revoir, mes enfants.
 
 
 
 
 
 
 
Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Marco Ferrari, Messages.