Une réponse à Jimmy Akin

by
Marc Mallet

 

Remarque : si vous recherchez la partie 2 de ma réponse à Jimmy Akin, consultez ici.

 

Le site Web populaire d'apologétique catholique connu sous le nom de « Réponses catholiques » a publié un article par Jimmy Akin qui examine le contenu de Countdown to the Kingdom. Les lecteurs nous ont demandé de répondre à sa critique qui remet en question nos affirmations selon lesquelles «Timeline» sur ce site Web est basé sur quatre sources principales : (1) les Pères de l'Église, (2) les enseignements magistraux des papes, (3) les apparitions à Fatima, et (4) un « consensus prophétique » de voyants crédibles. À propos des Pères de l'Église, M. Akin affirme que « Countdown to the Kingdom a sélectionné ses points d'interprétation préférés tout en ignorant les autres » ; que les « enseignements magistériels sur la prophétie sont minimes et que les papes n'ont pas fourni d'enseignements soutenant la chronologie du compte à rebours » ; que l'interprétation de Fatima "offert par le Magistère soutient qu'il traitait d'événements du vingtième siècle, et non d'événements de notre avenir » ; et que les voyants fournissant un « consensus prophétique » de ce qui précède ne sont pas « approuvés » et ne sont donc pas fiables. « Au vu de ces faits », déclare M. Akin, « je considère Countdown to the Kingdom comme un site Web qui présente un scénario prophétique hautement sensationnaliste, spéculatif et improbable qui est assemblé à partir d'informations éparses et d'interprétations que les auteurs favoriser."

Bien que je n'aie jamais personnellement dialogué avec Jimmy Akin, j'ai la plus haute estime pour son travail d'apologétique et je n'ai que des éloges dans l'ensemble pour Réponses catholiques. J'ai passé plusieurs jours à Rome avec leur apologiste principal, Tim Staples, alors que nous discutions de tout, du pape à la révélation privée. Si vous êtes nouveau dans la foi catholique, je vous encourage entièrement à explorer leurs site de NDN Collective et chercher des réponses à vos questions sur les fondements catholiques.

Veuillez lire l'article ci-dessous pour une réponse complète à l'article de M. Akin. Certains de ses principaux points, cependant, peuvent être résumés comme suit :
  • Un thème récurrent - sinon l'exhortation prédominante - de ce site est que les fidèles ne doivent pas avoir peur des temps à venir. Quiconque a contacté M. Akin exprimant sa peur à la suite de ce site Web doit avoir lu très peu de son contenu. Nous avons répondu à cette fausse affirmation dans Une réponse à Patrick Madridun autre contributeur à Réponses catholiques. 
  • Ni Countdown to the Kingdom (CTTK) ni aucun de ses contributeurs actuels ou passés n'ont jamais dit ou laissé entendre que la fin du monde est imminente. Chacun, au contraire, a dit à maintes reprises et spécifiquement le contraire.
  • Le « consensus prophétique » de la révélation privée — sur les châtiments imminents et une ère glorieuse de paix à suivre — est attesté à maintes reprises tout au long de plus d'un siècle de magistère papal. Le fait que M. Akin qualifie ce Magistère de « faible » ou de « ne prenant pas en charge la chronologie du compte à rebours » est tout simplement faux.
  • Il existe un fort consensus parmi les Pères de l'Église sur la chronologie des événements, contrairement à ce qu'affirme M. Akin.
  • Fr. Les messages de Michel Rodrigue, ainsi que ceux du P. Stefano Gobbi, ne sont pas condamnés par l'Église ; ce sont des faits, pas des affirmations « invraisemblables ». 

 

La chronologie

Le problème dans une grande partie de l'article de M. Akin est le Timeline posté sur CTTK. Contrairement à son hypothèse selon laquelle il est « constitué à partir d'informations et d'interprétations éparses », il est directement tiré d'une lecture simple des chapitres 19 à 20 de l'Apocalypse et précisément de la façon dont plusieurs Pères de l'Église l'ont expliqué. Cette même chronologie est présentée dans mon livre La confrontation finalequi a reçu le Nihil Obstat dès 2020. 

Le Timeline Il va également de soi que la « fin du monde » n'est pas imminente, comme M. Akin semble penser que nous disons. Personne ou aucun message ici n'en a dit autant dans nos vidéos, nos livres et une multitude de messages. Cependant, le Ciel nous a répété à maintes reprises que nous vivons dans un « temps de miséricorde » et que « le temps est court » alors que nous approchons de la fin de cette ère. Apportez les messages approuvés à Sainte Faustine, par exemple : 

Parlez au monde de Ma miséricorde ; que toute l'humanité reconnaisse ma miséricorde insondable. C'est un signe pour la fin des temps ; après cela viendra le jour de la justice. Pendant qu'il est encore temps, qu'ils aient recours à la source de ma miséricorde.  —Jésus à Sainte-Faustine, Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 848 

Et encore,

Vous préparerez le monde pour ma venue finale. - Jésus à Sainte Faustine, Miséricorde divine dans mon âme, Journal, n. 429

… Entendez la voix de l'Esprit s'adressant à toute l'Église de notre temps, qui est la temps de miséricorde. —POPE FRANCIS, Cité du Vatican, 6 mars 2014, www.vatican.va

Le pape Benoît met en perspective le message de Faustine :

Si l'on prenait cette déclaration dans un sens chronologique, comme une injonction à se préparer, pour ainsi dire, immédiatement pour la seconde venue, ce serait faux.. —POPE BENOÎT XVI, Lumière du monde, une conversation avec Peter Seewald, p. 180-181

Comme l'explique le successeur de Peter dans la même interview ainsi que dans d'autres déclarations, il reste à venir, par exemple, le « Triomphe du Cœur Immaculé ». En fait, contrairement à l'affirmation de M. Akin dans son article selon laquelle les événements de Fatima sont confinés au siècle dernier, Benoît XVI a déclaré :

…nous aurions tort de penser que la mission prophétique de Fatima est achevée. —Homélie, 13 mai 2010, Fatima, Portugal ; Agence Nouvelles catholique

Mais que signifie le « Triomphe du Cœur Immaculé » ? Selon Benoît (qui a ensuite prié pour l'accélération de « l'accomplissement de la prophétie du triomphe du Cœur Immaculé de Marie »), c'est…

…équivalent en sens à notre prière pour la venue du Royaume de Dieu… -Lumière du monde, p. 166, Une conversation avec Peter Seewald

Huit ans auparavant, le pape marial, saint Jean-Paul II, avait prié pour la même chose :

C'est notre grande espérance et notre invocation : « Que ton Royaume vienne ! », un Royaume de paix, de justice et de sérénité, qui rétablir l'harmonie originelle de la création. —ST. PAPE JEAN PAUL II, Audience générale, 6 novembre 2002, Zenit

C'est là que réside le clé herméneutique pour comprendre le Timeline, en effet, les Écritures elles-mêmes : la venue du Royaume telle qu'elle est comprise ici n'est pas la fin du monde, comme le supposent de nombreux prédicateurs évangéliques et même certains auteurs catholiques l'ont proposé. C'est plutôt l'accomplissement du « Notre Père » dans lequel la Divine Volonté doit régner « sur la terre comme au Ciel ». cf. La descente prochaine de la divine Volonté Dans certains cercles de théologie catholique, cela est connu comme une « ère de paix ». Le cardinal Mario Luigi Ciappi, théologien papal de Pie XII, Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul I et Jean-Paul II a déclaré :

Oui, un miracle a été promis à Fatima, le plus grand miracle de l'histoire du monde, juste après la résurrection. Et ce miracle sera une ère de paix, qui n'a jamais vraiment été accordée auparavant au monde. —Le 9 octobre 1994, Catéchisme familial de l'apostolat, p. 35

Le cardinal Raymond Burke explique pourquoi :

… En Christ est réalisé le bon ordre de toutes choses, l'union du ciel et de la terre, comme Dieu le Père l'a voulu depuis le commencement. C'est l'obéissance de Dieu le Fils incarné qui rétablit, restaure la communion originelle de l'homme avec Dieu et, par conséquent, paix dans le monde. Son obéissance réunit à nouveau toutes choses, «les choses dans le ciel et les choses sur la terre». - Cardinal Raymond Burke, discours à Rome; 18 mai 2018; lifesitnews.com

Lorsque l'obéissance parfaite de Christ devient la nôtre, alors le Notre père s'accomplira sur terre :

… Chaque jour, dans la prière du Notre Père, nous demandons au Seigneur: «Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel» (Matt 6: 10)…. nous reconnaissons que le «ciel» est le lieu où se fait la volonté de Dieu et que la «terre» devient le «ciel» - c'est-à-dire le lieu de la présence de l'amour, de la bonté, de la vérité et de la beauté divine - seulement si sur la volonté de Dieu est faite. —POPE BENOÎT XVI, Audience générale, 1er février 2012, Cité du Vatican

 

Les Messages et Messagers

M. Akin déclare,

Le site Web [Countdown] ne montre pas que les auteurs ont mené des enquêtes détaillées sur les voyants qu'ils recommandent ou, s'ils l'ont fait, qu'ils ont correctement appliqué la pensée critique à leurs cas et évalué objectivement les preuves.

Au contraire, notre traducteur Peter Bannister, MTh, MPhil a étudié des centaines de voyants à travers le monde, en a interviewé certains et lu des milliers de pages de révélations prophétiques. Il est peut-être l'un des théologiens les plus versés en matière de révélation privée à notre époque. J'ai aussi personnellement interviewé quelques voyants sur ce site Web, posant souvent des questions difficiles. Nous avons également publié de nombreux articles ici ou liés à nos propres sites Web expliquant comment l'Église discerne la prophétie et nous apprend à l'aborder : par exemple, voir Prophétie en perspective. Je peux également témoigner qu'il y a souvent des débats théologiques vigoureux et riches dans les coulisses et des discussions fréquentes sur la meilleure formulation choisie dans une traduction, car les langues ne font pas toujours parfaitement la navette entre elles. Nous avons également fourni une page biographique de chaque voyant fournissant leur statut ecclésiastique et d'autres informations pertinentes. En d'autres termes, nous prenons au sérieux les exhortations de saint Paul à « tester la prophétie » plutôt que "méprisez-le » (cf. 1 Thessaloniciens 5:20-21).

M. Akin affirme en outre que nous avons choisi des voyants qui ne sont pas approuvés par l'Église. Au contraire, presque tous les voyants ici ont une forme d'approbation ecclésiastique à un degré ou à un autre : les voyants de Heede, en Allemagne (approuvés) ; Luz de Maria (écrits approuvés); Alicja Lenczewska (Imprimatur); Jennifer (approuvée par le regretté Père Seraphim Michaelenko et après soumission à Jean-Paul II, un représentant du Vatican lui a dit de « diffuser les messages au monde de toutes les manières possibles ») ; Sainte Faustine (approuvée); Pedro Regis (large soutien de son évêque) ; Simona et Angela (commission théologique active) ; voyants de Medjugorje (sept premières apparitions approuvées par la Commission Ruini ; en attente du dernier mot du Pape) ; Marco Ferrari (rencontré plusieurs papes ; toujours sous commission théologique) ; Servante de Dieu Luisa Piccarreta (pleine approbation); Fr. Stefano Gobbi (Imprimatur); Elizabeth Kindelmann (approuvée par le cardinal Péter Erdő) ; Valeria Copponi (soutenue par feu P. Gabriel Amorth; pas de déclaration officielle); Fr. Ottavio Michelini était prêtre et mystique (membre de la cour papale du pape saint Paul VI); Servante de Dieu Cora Evans (approuvée)… et il y a plus.  

Cependant, l'argument de M. Akin selon lequel un voyant ne devrait être considéré comme crédible que s'il est « approuvé » n'est soutenu ni par l'Écriture ni par l'enseignement de l'Église. D'une part, le Magistère peut parfois prendre des décennies, voire des siècles, pour porter un jugement formel sur la révélation privée, voire pas du tout. Deuxièmement, les instructions de saint Paul à la communauté chrétienne sur la prophétie n'étaient pas si complexes :

Deux ou trois prophètes devraient parler et les autres discerner. Mais si une révélation est donnée à une autre personne assise là, la première devrait se taire. Car vous pouvez tous prophétiser un par un, afin que tous apprennent et que tous soient encouragés. En effet, les esprits des prophètes sont sous le contrôle des prophètes, car il n'est pas le Dieu du désordre mais de la paix. (1 Cor 14: 29-33)

Bien que cela puisse souvent être pratiqué sur place en ce qui concerne l'exercice régulier de la prophétie dans une communauté, lorsque des phénomènes surnaturels sont accompagnés, une enquête plus approfondie par l'Église sur le caractère surnaturel de telles révélations peut être nécessaire. Cela peut prendre un certain temps ou non.

Aujourd'hui, plus que par le passé, la nouvelle de ces apparitions se diffuse rapidement parmi les fidèles grâce aux moyens d'information (médias). De plus, la facilité de se déplacer d'un endroit à un autre favorise de fréquents pèlerinages, de sorte que l'Autorité ecclésiastique doit discerner rapidement les mérites de ces questions.

D'un autre côté, la mentalité moderne et les exigences d'une recherche scientifique critique rendent plus difficile, voire presque impossible, de réaliser avec la rapidité requise les jugements qui, dans le passé, ont conclu l'enquête sur de telles questions (constat de surnaturelnon constat de surnaturalité) et qui offrait aux Ordinaires la possibilité d'autoriser ou d'interdire le culte public ou d'autres formes de dévotion parmi les fidèles. - Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi, «Normes concernant la manière de procéder dans le discernement des apparitions ou révélations présumées» n. 2, vatican.va

Il est clair aussi que le Ciel n'attend pas les investigations canoniques. Habituellement, Dieu fournit des preuves suffisantes pour croire aux messages qui sont spécialement destinés à un public plus large. Ainsi, le pape Benoît XIV a déclaré :

Sont-ils à qui une révélation est faite, et qui sont certains qu'elle vient de Dieu, tenus d'y donner un ferme assentiment? La réponse est affirmative… -Héroïque vertu, Vol III, p. 390

Quant au reste du Corps du Christ, il continue en disant:

Celui à qui cette révélation privée est proposée et annoncée, doit croire et obéir au commandement ou au message de Dieu, si cela lui est proposé sur des preuves suffisantes… Car Dieu lui parle, au moins par le biais d'un autre, et donc le requiert croire; c'est pourquoi il est obligé de croire en Dieu, qui l'exige. — Idem. p. 394

Concernant deux voyants en particulier, M. Akin déclare :

Fr. Rodrigue a également prédit qu'une série d'événements dramatiques et apocalyptiques, notamment une troisième guerre mondiale, le martyre du pape François et un concile œcuménique convoqué par le pape émérite Benoît, commenceraient en octobre 2020.

Il y a eu de nombreuses déclarations erronées sur des sites Web, y compris dans une lettre de son évêque, selon laquelle le P. Michel a fait de telles affirmations. Au contraire, dans une lettre à ses partisans datée du 26 mars 2020, le P. Michel a simplement écrit ce qui suit :

Mon cher peuple de Dieu, nous passons maintenant un test. Les grands événements de purification commenceront cet automne. Soyez prêt avec le Rosaire pour désarmer Satan et protéger notre peuple. Assurez-vous d'être en état de grâce en ayant fait votre confession générale à un prêtre catholique. La bataille spirituelle va commencer. Souvenez-vous de ces paroles : Le mois du Rosaire verra de grandes choses. -www.countdowntothekingdom.com/new-video-the-truth-about-fr-michel-rodrigue-is-fr-michel-rodrigue-authentic

Dans le cas du P. Michel Rodrigue, il n'y a pas eu de commission, de décret ou de directive formelle - seulement une mise à distance publique de l'évêque des messages (voir Sur la lettre ouverte de Mgr Lemay du 3 septembre). M. Akin pense que nous contredisons notre déclaration du site de suivre les « déclarations formelles » de l'Église sur la révélation privée en continuant à laisser le P. Michel sur notre site. Nous prenons très au sérieux les procédures et les directives minutieuses que les évêques doivent suivre dans le discernement de la prophétie. S'il n'y a pas de déclaration formelle contre une prétendue apparition ou locution crédible, alors les fidèles sont toujours autorisés à aborder lesdites révélations avec prudence et prudence - et particulièrement lorsque nous voyons les types de fruits extrêmement positifs que nous avons vus et entendus chez ceux qui ont regardé le P. Les vidéos de Michel. Un avis négatif n'est tout simplement pas la même chose qu'un décret négatif. Par exemple, dans le cas de Medjugorje, le Vatican a clairement indiqué que la décision négative de l'évêque local à un moment donné devait être considérée comme son « opinion personnelle », car la juridiction sur les apparitions s'était déplacée vers Rome. Dans une lettre de clarification à Mgr Gilbert Aubry, Mgr Tarcisio Bertone de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a écrit : « Ce que Mgr Peric a dit dans sa lettre au Secrétaire général de la « Famille Chrétienne », déclarant : « Ma conviction et ma position Pas seulement 'non constat de surnaturalité, 'mais de même,'constat de non surnaturel« [non surnaturel] des apparitions ou révélations à Medjugorje », doit être considérée comme l'expression de la conviction personnelle de l'évêque de Mostar qu'il a le droit d'exprimer en tant qu'Ordinaire du lieu, mais qui est et reste son opinion personnelle. " —26 mai 1998 ; ewtn.com
 
Concernant le regretté P. Stefano Gobbi, M. Akin écrit : « Le P. Gobbi avait des antécédents de fausses prédictions. En 1995, il a prédit que le Christ reviendrait dans la gloire en l'an 2000 pour établir les nouveaux cieux et la nouvelle terre. Voici ce que le P. Gobbi a écrit :

Je vous confirme que, par le grand Jubilé de l'an deux mille, aura lieu le triomphe de mon Cœur Immaculé, dont je vous ai annoncé à Fatima, et cela arrivera avec le retour de Jésus en gloire, à établir son Règne dans le monde. Ainsi vous pourrez enfin voir de vos propres yeux les nouveaux cieux et la nouvelle terre. -Aux prêtres, les fils bien-aimés de Notre-Dame, Siège national américain du MMP [1995], n. 532

Et encore dans le message 389 donné en 1988 :

Au cours de cette période de dix ans, s'achèvera la plénitude du temps que je vous ai indiqué... Au cours de cette période de dix ans, s'achèvera le temps de la grande tribulation, qui vous a été prédit dans le Saint Ecriture, avant la seconde venue de Jésus. Dans cette période de dix ans, le mystère de l'iniquité, préparé par la propagation toujours croissante de l'apostasie, deviendra manifeste. Dans cette période de dix ans, tous les secrets que j'ai révélés à certains de mes enfants se réaliseront et tous les événements que je vous ai prédits auront lieu.

M. Akin renvoie ensuite à un article sur Réponses catholiques qui jette à tort et gravement le P. Les écrits de Gobbi sur l'hérésie. Nous vous renvoyons à une lettre de l'ancien directeur du MMP qui explique avec précision la théologie du P. Les écrits de Gobbi qui sont cohérents avec les Pères de l'Église et leur développement théologique. Voir: « Pour la défense de l'orthodoxie du mouvement marial des prêtres »

Quant au P. Les prédictions de Gobbi ci-dessus, ces prophéties, qui continuent de refléter ce qui se déroule à notre époque, ont-elles simplement été retardées comme nous l'avons vu se produire même dans les Écritures (par exemple Jonas 3:10) ? Ou est-ce que le P. Gobbi interrompt ses propres pensées d'une manière ou d'une autre et se trompe simplement ? 

De telles occurrences occasionnelles d'habitude prophétique imparfaite ne devraient pas conduire à la condamnation du corps entier de la connaissance surnaturelle communiquée par le prophète, si elle est correctement discernée comme constituant une prophétie authentique. -Dr. Marc Miravalle, Révélation privée: discerner avec l'ÉglisePage 21

En effet, la directrice spirituelle de la Servante de Dieu Luisa Piccarreta et de la voyante de La Salette, Mélanie Calvat, ont averti:

Conformément à la prudence et à l'exactitude sacrée, les gens ne peuvent pas traiter les révélations privées comme s'il s'agissait de livres canoniques ou de décrets du Saint-Siège… Par exemple, qui pourrait ratifier intégralement toutes les visions de Catherine Emmerich et de Sainte Brigitte, qui montrent des divergences évidentes? —St. Hannibal, dans une lettre au P. Peter Bergamaschi qui avait publié tous les écrits inédits de la mystique bénédictine, St. M. Cecilia 

Cependant, peut-être Notre-Dame elle-même a-t-elle offert une explication dans le P. Messages de Gobbi :

C'est ce que je veux vous dire. Ne vous limitez donc pas aux prédictions que je vous donne en cherchant à comprendre les temps que vous vivez. En tant que Mère, je vous parle des dangers auxquels vous faites face, des menaces qui pèsent sur vous, des maux qui pourrait vous arriver, seulement parce que ce mal peut encore être évité par vous, les dangers peuvent être échappés, le dessein de la Justice de Dieu, peut encore être changé par la puissance de Son Amour miséricordieux. Même lorsque je vous prédis le châtiment, souvenez-vous que tout peut être changé en un instant par la puissance de votre prière et de votre pénitence, qui font réparation. Ne dites donc pas « Ce que vous nous avez prédit ne s'est pas réalisé ! », mais remerciez le Père céleste avec moi car, par la réponse de la prière et de la consécration, par votre souffrance, par l'immense souffrance de tant de mes pauvres enfants, Il a encore repoussé le temps de la Justice, pour laisser fleurir le temps de la grande Miséricorde. - 21er janvier 1984; Aux prêtres, les fils bien-aimés de Notre-Dame

Ici encore, il n'y a eu aucun décret formel contre le P. les écrits de Gobbi. Un secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF), dans une « lettre personnelle et non officielle », a conseillé le P. Gobbi que le CDF considérait ses écrits comme des « méditations privées ». Voir: « Pour la défense de l'orthodoxie du mouvement marial des prêtres » Cependant, à ce jour, il n'y a pas de documentation formelle pour vérifier une telle décision de la Congrégation.

 

Sur les Pères de l'Église

M. Akin affirme que…

… les Pères de l'Église n'ont hérité d'aucune interprétation du livre de l'Apocalypse. Il y avait très peu de commentaires écrits à son sujet à l'époque patristique, les points de vue sur le livre étaient très divergents et Countdown to the Kingdom a sélectionné ses points d'interprétation préférés tout en ignorant les autres.

La preuve est tout le contraire, en fait. Les Pères de l'Église, de la manière la plus affirmative, n'ont pas « divergé largement » sur leur point de vue sur l'interprétation correcte du livre de l'Apocalypse. Presque tous croyaient fermement qu'il promettait « les temps du royaume » sur terre, dans l'histoire, pendant son « millénaire » final – avant la venue finale du Christ dans la chair. C'est précisément par cette « venue du Royaume » intérimaire que l'Église sera sanctifiée et préparée afin que Notre Seigneur Jésus « pourrait se présenter l'église dans toute sa splendeur, sans tache ni ride ni rien de semblable, afin qu'elle soit sainte et sans défaut » (Ep 5:27). Un autre terme pour cette ère de paix cf. L'ère de la paix : extraits de la révélation privée est une « venue du milieu » du Christ en Esprit :

Alors que les gens n'avaient parlé auparavant que d'une double venue du Christ - une fois à Bethléem et de nouveau à la fin des temps - Saint Bernard de Clairvaux parlait d'un Adventus Medius, une venue intermédiaire, grâce à laquelle il renouvelle périodiquement son intervention dans l'histoire. Je crois que la distinction de Bernard frappe juste la bonne note… — PAPE BENOÎT XVI, Lumière du monde, p.182-183, Une conversation avec Peter Seewald

Voici ce que disait saint Bernard :

Parce que cette venue [du milieu] se situe entre les deux autres, c'est comme une route sur laquelle nous voyageons de la première à la dernière. Dans le premier, Christ était notre rédemption; dans le dernier, il apparaîtra comme notre vie; en cette venue du milieu, il est notre repos et consolation.…. Dans sa première venue, Notre Seigneur est venu dans notre chair et dans notre faiblesse; dans cette venue du milieu, il vient en esprit et en puissance; dans la finale, il sera vu dans la gloire et la majesté… -St. Bernard, Liturgie des heures, tome I, p. 169

En effet, les Pères de l'Église primitive parlaient fréquemment d'un « repos sabbatique » à venir pour l'Église. cf. Le prochain repos du sabbat En fait, ils prétendaient que cette période de repos pour l'Église, les « temps du royaume », comme Irénée les appelait, contre les hérésies, Irénée de Lyon, V.33.3.4, Les Pères de l'Église, CIMA Éditions Co. étaient précisément les « mille ans » dont parlait saint Jean après la mort de l'Antéchrist ou « bête ».

L'Ecriture dit : « Et Dieu se reposa le septième jour de toutes ses œuvres »… Et en six jours, les choses créées furent achevées ; il est donc évident qu'ils prendront fin au sixième mille ans [après Adam]… Mais quand l'Antéchrist aura dévasté toutes choses dans ce monde, il régnera pendant trois ans et six mois, et s'assiéra dans le temple de Jérusalem ; et alors le Seigneur viendra du Ciel dans les nuées… envoyant cet homme et ceux qui le suivent dans l'étang de feu ; mais introduisant pour les justes les temps du royaume, c'est-à-dire le repos, le septième jour sanctifié… Ceux-ci doivent avoir lieu dans les temps du royaume, c'est-à-dire le septième jour… le vrai Sabbat des justes… Ceux qui ont vu Jean, le disciple du Seigneur, [nous disent] qu'ils ont entendu de lui comment le Seigneur a enseigné et parlé de ces temps…  —St. Irénée de Lyon, père de l'Église (140-202 après JC); contre les hérésies, Irénée de Lyon, V.33.3.4, Les Pères de l'Église, CIMA Publishing Co .; (Saint Irénée était un élève de Saint Polycarpe, qui connaissait et apprit de l'apôtre Jean et fut plus tard consacré évêque de Smyrne par Jean.)

Irénée fait référence au Père de l'Église Papias, qui était un disciple de saint Jean selon la propre documentation du Vatican :

Papias de nom, d'Herapolis, disciple cher à Jean… copiait fidèlement l'Évangile sous la dictée de Jean. -Codex Vaticanus Alexandrin, Nr. 14 Bibl. Lat. Opp. I., Romae, 1747, p. 344

Et saint Justin Martyr a écrit :

Un homme parmi nous nommé Jean, l'un des apôtres du Christ, a reçu et prédit que les disciples du Christ habiteraient à Jérusalem pendant mille ans, et qu'après cela la résurrection et le jugement universels et, en bref, éternels auraient lieu…. Maintenant… nous comprenons qu'une période de mille ans est indiquée en langage symbolique. -St. Justin Martyr, Dialogue avec Trypho, Ch. 81, Les Pères de l'Église, héritage chrétien

Ce « septième jour » n'est pas l'éternité mais cette « avènement du Royaume » intérimaire avant l'éternel « huitième jour » :

… Quand Son Fils viendra et détruira le temps des sans-loi et jugera les impies, et changera le soleil et la lune et les étoiles - alors Il se reposera en effet le septième jour… après avoir donné du repos à toutes choses, je ferai le début du huitième jour, c'est-à-dire le début d'un autre monde. —Lettre de Barnabas (70-79 après JC), écrite par un père apostolique du deuxième siècle

Encore une fois, M. Akin suggère que nous sélectionnons les Pères à cet égard. Il fait sans aucun doute référence à la citation souvent citée de saint Augustin qui affirmait que les « mille ans » dans Apocalypse 20 sont « un équivalent pour toute la durée de ce monde ». Cependant, Augustine a été explicite que c'était son opinion personnelle "… dans la mesure où cela me vient à l'esprit…". De Civitate Dei "Cité de Dieu", Livre 20, Ch. 7 En fait, Augustin a donné trois interprétations de ce passage, y compris une qui était pleinement conforme aux précédents Pères de l'Église tout en évitant les hérésie du millénarisme, sur le lien  Le millénarisme - ce qu'il est et ce qu'il n'est pas qui enseignait que Jésus reviendrait en chair et en os régner sur terre pendant ces « temps du royaume ». Au lieu de cela, ont déclaré à la fois Tertullien Contre Marcion, Ante-Nicene Fathers, Henrickson Publishers, 1995, Vol. 3, p. 342-343 et Augustin, ce serait une période de « bénédictions spirituelles » :

… comme s'il s'agissait pour les saints de jouir d'une sorte de repos du sabbat pendant cette période ; un saint temps de plaisirs après les labeurs que l'homme aura souffert pendant six mille ans depuis qu'il fut créé… (et) il devrait s'ensuivre, au terme de ces six mille ans — qui seraient comme six jours — une sorte de sabbat qui correspondrait au septième jour, c'est-à-dire les derniers mille ans… Et cette opinion serait jusqu'à un certain point admissible, s'il s'agissait de croire que les plaisirs dont jouiront les saints, durant ce sabbat, seront d'ordre spirituel et consécutifs à la présence de Dieu… — Saint Augustin d'Hippone (354-430 AD; Docteur de l'Église), De Civitate Dei, Bk. XX, Ch. 7, Presses de l'Université catholique d'Amérique

Cet accomplissement du « Notre Père », que la Servante de Dieu Luisa Piccarreta appelle « le don de vivre dans la Divine Volonté », ne constitue pas non plus le définitive accomplissement du Royaume de Dieu…

…puisque l'idée d'un accomplissement intra-historique définitif méconnaît l'ouverture permanente de l'histoire et de la liberté humaine, dont l'échec est toujours possible. —Le cardinal Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI) Eschatologie: mort et vie éternelle, Presse de l'Université catholique d'Amérique, p. 213

En effet, comme l'indiquent les Écritures, après ces « mille ans », que les Pères de l'Église appelaient aussi « le Jour du Seigneur », cf. Ecriture - Le Jour du Seigneur il y a une dernière révolte finale (Ap 20:7-10) - Gog et Magog, qui sont un type de la bête et du faux prophète qui ont agressé l'Église avant l'ère de paix.

Nous pourrons en effet interpréter les paroles: «Le prêtre de Dieu et du Christ régnera avec lui mille ans; et quand les mille ans seront terminés, Satan sera libéré de sa prison. car ainsi ils signifient que le règne des saints et l'esclavage du diable cesseront simultanément… ainsi à la fin ils sortiront qui n'appartiennent pas au Christ, mais à ce dernier Antéchrist… —St. Augustin, Les pères anti-nicéens, Cité de Dieu, Livre XX, Chap. 13, 19

Le royaume s'accomplira donc non pas par un triomphe historique de l'Église par un ascendant progressif, mais seulement par la victoire de Dieu sur le déchaînement final du mal, qui fera descendre son Épouse du ciel. Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du jugement dernier après le bouleversement cosmique final de ce monde qui passe. -Catéchisme de l'Eglise catholique, n° 677

Par conséquent, le site Web Countdown to the Kingdom existe pour exhorter les âmes à prier et à se préparer pour ces derniers événements eschatologiques, qui peuvent ou non culminer complètement au cours de nos vies.

Pourquoi ne pas lui demander de nous envoyer de nouveaux témoins de sa présence aujourd'hui, en qui il viendra à nous? Et cette prière, si elle n'est pas directement tournée vers la fin du monde, est néanmoins un vraie prière pour sa venue; il contient toute l'étendue de la prière qu'il nous a enseignée lui-même: "Que ton royaume vienne!" Viens, Seigneur Jésus! — PAPE BENOÎT XVI, Jésus de Nazareth, Semaine Sainte: de l'entrée à Jérusalem à la résurrection, p. 292, presse Ignatius

Cet évangile du royaume sera prêché dans le monde entier en témoignage à toutes les nations, et puis la fin viendra. (Matthew 24: 14)

 

Sur l'autorité de la magistrature

M. Akin affirme dans son article que :

Les enseignements magistraux sur la prophétie sont minimes et les papes n'ont pas fourni d'enseignements soutenant la chronologie du compte à rebours. Ils ne fournissent que des enseignements sur des points communs à toutes les conceptions catholiques orthodoxes de la prophétie (par exemple, il y aura une Seconde Venue).

Les preuves ne pourraient pas être plus contraires. Tout d'abord, considérons les paroles de Jean-Paul II peu de temps avant d'être élevé au siège de Pierre :

Nous sommes maintenant face à la plus grande confrontation historique que l'humanité ait traversée… Nous sommes maintenant face à la confrontation finale entre l'Église et l'anti-Église, de l'Évangile contre l'anti-Évangile, du Christ contre l'anté-Christ… C'est un procès… de 2,000 XNUMX ans de culture et de civilisation chrétienne, avec toutes ses conséquences pour la dignité humaine, les droits individuels, les droits de l'homme et les droits des nations. —Le Cardinal Karol Wojtyla (JEAN PAUL II), au Congrès eucharistique, Philadelphie, PA; 13 août 1976; cf. Catholic Online (confirmé par le diacre Keith Fournier qui était présent)

Dans aucun des enseignements de Jean-Paul II, il ne suggère que la « fin du monde » est proche. Lui aussi a anticipé la venue du Royaume dans une nouvelle modalité, ce qu'il a appelé une « venue nouvelle et sainteté divine », « Dieu lui-même avait pourvu à cette sainteté « nouvelle et divine » dont le Saint-Esprit veut enrichir les chrétiens à l'aube du troisième millénaire, afin de « faire du Christ le cœur du monde ».Discours aux Pères Rogationnistes, n° 6 un « nouveau printemps » ou une « nouvelle Pentecôte ». "A l'approche du troisième millénaire de la Rédemption, Dieu prépare un grand printemps pour le christianisme et nous pouvons déjà voir ses premiers signes." Que Marie, l'Étoile du Matin, nous aide à dire avec une ardeur toujours nouvelle notre « oui » au plan de salut du Père afin que toutes les nations et toutes les langues voient sa gloire. —PAPE JEAN-PAUL II, Message pour le Dimanche missionnaire mondial, n.9, 24 octobre 1999 ; www.vatican.va Résumant la Tradition Sacrée, l'écrivain du XIXe siècle, le P. Charles Arminjon (1824-1885) a déclaré :

… Si nous n'étudions qu'un instant les signes du temps présent, les symptômes menaçants de notre situation politique et de nos révolutions, ainsi que les progrès de la civilisation et l'avancée croissante du mal, correspondant aux progrès de la civilisation et aux découvertes dans le matériel dans l'ordre, nous ne pouvons manquer de prévoir la proximité de la venue de l'homme de péché, et des jours de désolation annoncés par le Christ ... après la chute de l'Antéchrist, l'Église catholique entrera de nouveau dans une période de prospérité et de triomphe.   -La fin du monde actuel et les mystères de la vie future, Fr. Charles Arminjon (1824-1885), p. 56-58; Presse de l'Institut Sophia

De Léon XIII au Pape actuel, ils ont constamment parlé en des termes qui indiquent en effet à la fois les épreuves à venir ainsi que le triomphe. 

Il y a en ce moment un grand malaise dans le monde et dans l'Église, et ce qui est en question, c'est la foi. Il se trouve maintenant que je me répète l'obscure phrase de Jésus dans l'Évangile de saint Luc: «Quand le Fils de l'homme reviendra, trouvera-t-il encore la foi sur la terre?»… Je lis parfois le passage évangélique de la fin fois et j'atteste qu'à ce moment, certains signes de cette fin se font jour. —PAPE PAUL VI, Le Secret Paul VI, Jean Guitton, p. 152-153, référence (7), p. ix.

… Celui qui résiste à la vérité par malice et s'en détourne, pèche le plus gravement contre le Saint-Esprit. De nos jours, ce péché est devenu si fréquent que ces temps sombres semblent être venus, annoncés par saint Paul, dans lesquels les hommes, aveuglés par le juste jugement de Dieu, devraient prendre le mensonge pour la vérité et devraient croire au «prince de ce monde », qui est un menteur et le père de celui-ci, comme un enseignant de la vérité:« Dieu leur enverra l'opération de l'erreur, pour croire le mensonge (2 Thess. Ii., 10). Dans les derniers temps, certains s'éloigneront de la foi, prêtant attention aux esprits d'erreur et aux doctrines des démons » (1 Tim. Iv., 1). —POPE LEO XIII, Divinum Illud Munus, n° 10

Quand tout cela est considéré, il y a de bonnes raisons de craindre que cette grande perversité ne soit comme un avant-goût, et peut-être le début de ces maux qui sont réservés pour les derniers jours; et qu'il y ait déjà dans le monde le «Fils de la Perdition» dont parle l'Apôtre. —PAPE ST. PIUS X, E Suprême, Encyclique sur la restauration de toutes choses en Christ, n. 3, 5; 4 octobre 1903

Certes, ces jours semblent être arrivés sur nous dont le Christ Notre-Seigneur a prédit : «Vous entendrez parler de guerres et de rumeurs de guerres - car nation s'élèvera contre nation, et royaume contre royaume" (Matt 24: 6-7). —POPE BENOÎT XV, Ad Beatissimi Apostolorum, 1 novembre 1914

Et ainsi, même contre notre volonté, la pensée monte dans l'esprit que maintenant ces jours approchent dont Notre Seigneur a prophétisé: «Et parce que l'iniquité a abondé, la charité de beaucoup se refroidira» (Mt 24:12). —PAPE PIE XI, Rédempteur de Miserentissimus, Encyclique sur la réparation au Sacré-Cœur, n. 17 

Comme Pie X, il a aussi prévu, en particulier dans la propagation du communisme, des préfigurations de la venue de l'Antéchrist: sur le lien Antéchrist… avant l'ère de la paix?

Ces choses en vérité sont si tristes que vous pourriez dire que de tels événements préfigurent et présagent le «commencement des douleurs», c'est-à-dire de celles qui seront amenées par l'homme de péché, «qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou qui est adoré" (2 Thes 2: 4). -Miserentissimus Rédempteur, Lettre encyclique sur la réparation au Sacré-Cœur, 8 mai 1928

Ici, nous fournissons une fraction des déclarations magistrales sur notre temps présent : voir Pourquoi les papes ne crient-ils pas?

Au Triomphe à venir, l'enseignement magistral et ecclésiastique ne manque pas non plus. 

… Une espérance dans un triomphe puissant du Christ ici sur terre avant la consommation finale de toutes choses. Un tel événement n'est pas exclu, n'est pas impossible, il n'est pas certain qu'il n'y aura pas une période prolongée de christianisme triomphant avant la fin ... Si avant cette fin définitive il doit y avoir une période, plus ou moins prolongée, de sainteté triomphante, un tel résultat ne sera pas provoqué par l'apparition de la personne du Christ en majesté, mais par l'opération de ces pouvoirs de sanctification qui sont actuellement à l'œuvre, le Saint-Esprit et les sacrements de l'Église. -L'enseignement de l'Église catholique: un résumé de la doctrine catholique [Londres: Burns Oates et Washbourne, 1952] p. 1140

Vos commandements divins sont brisés, votre Evangile est mis de côté, des torrents d'iniquité inondent toute la terre emportant même vos serviteurs… Tout arrivera-t-il au même résultat que Sodome et Gomorrhe? Ne briserez-vous jamais votre silence? Tolérerez-vous tout cela pour toujours? N'est-il pas vrai que votre volonté doit être faite sur terre comme au ciel? N'est-il pas vrai que votre royaume doit venir? N'as-tu pas donné à certaines âmes, chères à toi, une vision de la renouvellement futur de l'Église? -St. Louis de Montfort, Prière pour les missionnaires, n. 5 ; ewtn.com

Hors des gémissements lugubres de la douleur, du fond même de l'angoisse déchirante d'individus et de pays opprimés il y a une aura d'espoir. À un nombre toujours croissant d'âmes nobles là vient la pensée, la volonté, toujours plus clair et plus fort, faire de ce monde, ce bouleversement universel, un point de départ pour une nouvelle ère de rénovation en profondeur, la réorganisation complète du monde. —POPE PIUS XII, Message radio de Noël, 1944

[Jean-Paul II] nourrit en effet une grande espérance que le millénaire des divisions sera suivi d'un millénaire d'unification… que toutes les catastrophes de notre siècle, toutes ses larmes, comme le dit le Pape, seront rattrapées à la fin et transformé en un nouveau départ.  —Le cardinal Joseph Ratzinger (PAPE BENOÎT XVI), Sel de la Terre, une entrevue avec Peter Seewald, p. 237

Après purification par l'épreuve et la souffrance, l'aube d'une nouvelle ère est sur le point de se lever. -PAPE ST. JEAN PAUL II, Audience générale, 10 septembre 2003

Dieu aime tous les hommes et toutes les femmes de la terre et leur donne l'espoir d'une ère nouvelle, une ère de paix… Le Grand Jubilé est indissolublement lié à ce message d'amour et de réconciliation, message qui exprime les véritables aspirations de l'humanité d'aujourd'hui.  —POPE JEAN-PAUL II, Message du Pape Jean-Paul II pour la célébration de la Journée mondiale de la paix, 1er janvier 2000

Mais même cette nuit dans le monde montre des signes clairs d'une aube qui viendra, d'un nouveau jour recevant le baiser d'un soleil nouveau et plus resplendissant… Une nouvelle résurrection de Jésus est nécessaire: une vraie résurrection, qui n'admet plus de seigneurie de la mort… Chez les individus, le Christ doit détruire la nuit du péché mortel avec l'aube de la grâce retrouvée. Dans les familles, la nuit d'indifférence et de fraîcheur doit laisser place au soleil de l'amour. Dans les usines, dans les villes, dans les nations, dans les pays d'incompréhension et de haine, la nuit doit s'illuminer comme le jour, nox sicut meurt illuminabitur, et les conflits cesseront et il y aura la paix. —PAPE PIUX XII, Ville et monde adresse, 2 mars 1957; vatican.va

Puisse l'aube pour tous le temps de la paix et de la liberté, le temps de la vérité, de la justice et de l'espérance. —POPE JEAN PAUL II, Message radio, Cité du Vatican, 1981

"Et ils entendront ma voix, et il y aura un berger et un berger." Que Dieu… réalise bientôt sa prophétie pour transformer cette vision consolante de l'avenir en une réalité présente… C'est la tâche de Dieu de provoquer cette heure heureuse et de la faire connaître à tous… Quand elle arrivera, elle se révélera être une heure solennelle, une grande avec des conséquences non seulement pour la restauration du Royaume du Christ, mais pour la pacification du… monde. Nous prions avec beaucoup de ferveur et demandons aux autres de prier également pour cette pacification tant souhaitée de la société. —PAPE PIE XI, Ubi Arcani dei Consilioi «Sur la paix du Christ dans son royaume», Décembre 23, 1922

Oh! lorsque dans chaque ville et village la loi du Seigneur est fidèlement observée, lorsque le respect est montré pour les choses sacrées, lorsque les sacrements sont fréquentés et que les ordonnances de la vie chrétienne sont accomplies, il ne sera certainement plus nécessaire pour nous de travailler davantage voir toutes choses restaurées en Christ… Et alors? Alors, enfin, il sera clair pour tous que l'Église, telle qu'elle a été instituée par le Christ, doit jouir de la pleine et entière liberté et indépendance de toute domination étrangère ... «Il brisera la tête de ses ennemis», afin que tous puissent sachez que «Dieu est le roi de toute la terre», «afin que les Gentils se reconnaissent être des hommes». Tout cela, Vénérables Frères, Nous croyons et attendons avec une foi inébranlable. —PAPE Pie X, E Supremi, Encyclique «Sur la restauration de toutes choses», n ° 14, 6-7

Encore une fois, ce ne sont qu'une fraction des déclarations faites par le Magistère. Voir Les papes et l'ère naissante et Cher Saint-Père… Il vient !. 

Nous espérons que cette réponse poursuivra le dialogue cordial entre nous et Jimmy Akin, d'autant plus que le monde catholique se rétrécit et que l'unité dans le Corps du Christ est plus que jamais menacée.

Ne méprise pas les paroles des prophètes,
mais testez tout;
tenez-vous fermement à ce qui est bon…

(1 Thessalonians 5: 20-21)

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes

1 cf. La descente prochaine de la divine Volonté
2 Dans une lettre de clarification à Mgr Gilbert Aubry, Mgr Tarcisio Bertone de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a écrit : « Ce que Mgr Peric a dit dans sa lettre au Secrétaire général de la « Famille Chrétienne », déclarant : « Ma conviction et ma position Pas seulement 'non constat de surnaturalité, 'mais de même,'constat de non surnaturel« [non surnaturel] des apparitions ou révélations à Medjugorje », doit être considérée comme l'expression de la conviction personnelle de l'évêque de Mostar qu'il a le droit d'exprimer en tant qu'Ordinaire du lieu, mais qui est et reste son opinion personnelle. " —26 mai 1998 ; ewtn.com
3 Voir: « Pour la défense de l'orthodoxie du mouvement marial des prêtres »
4 cf. L'ère de la paix : extraits de la révélation privée
5 cf. Le prochain repos du sabbat
6 contre les hérésies, Irénée de Lyon, V.33.3.4, Les Pères de l'Église, CIMA Éditions Co.
7 De Civitate Dei "Cité de Dieu", Livre 20, Ch. 7
8 sur le lien  Le millénarisme - ce qu'il est et ce qu'il n'est pas
9 Contre Marcion, Ante-Nicene Fathers, Henrickson Publishers, 1995, Vol. 3, p. 342-343
10 cf. Ecriture - Le Jour du Seigneur
11 « Dieu lui-même avait pourvu à cette sainteté « nouvelle et divine » dont le Saint-Esprit veut enrichir les chrétiens à l'aube du troisième millénaire, afin de « faire du Christ le cœur du monde ».Discours aux Pères Rogationnistes, n° 6
12 "A l'approche du troisième millénaire de la Rédemption, Dieu prépare un grand printemps pour le christianisme et nous pouvons déjà voir ses premiers signes." Que Marie, l'Étoile du Matin, nous aide à dire avec une ardeur toujours nouvelle notre « oui » au plan de salut du Père afin que toutes les nations et toutes les langues voient sa gloire. —PAPE JEAN-PAUL II, Message pour le Dimanche missionnaire mondial, n.9, 24 octobre 1999 ; www.vatican.va
13 sur le lien Antéchrist… avant l'ère de la paix?
Publié dans De nos contributeurs, Mes Messages.