Valéria - Ça suffit !

« Jésus, qui est mort et ressuscité » pour Valérie Copponi le 26 octobre 2022:

Si je te disais, "Préparez-vous, car Mes temps sont proches", "Mon temps" se réfère très certainement à ce que l'Écriture et la révélation prophétique authentique - d'une seule voix cohérente - appellent cela période générale du Jugement - la "Puissante Tempête» par lequel nous passons maintenant. Il est marqué par le "« l'ouverture définitive des sceaux " d'Apocalypse 6 culminant dans le " », suivie de la séparation des mauvaises herbes du blé (c'est à dire. "ceux qui ne croient pas en ma venue seront accueillis à la place de Satan”), le règne de l'Antéchrist, le châtiment (jugement des vivants), et la manifestation du Christ où, par le simple « souffle » (2 Th 2 :8), cette « bête » et le « faux prophète » sont jetés en enfer (Ap 19 :20) et une ère de paix est inaugurée avec le « résurrection » de l'Église de sa propre Passion (cf. CEC n. 677). Eschatologue du XIXe siècle, le P. Charles Arminjon écrit : « St. Thomas et saint Jean Chrysostome expliquent les paroles quem Dominus Jésus détruit illustratione adventus sui ("que le Seigneur Jésus détruira de l'éclat de sa venue" [2 Th 2:8]) dans le sens où le Christ frappera l'Antéchrist en l'éblouissant d'un éclat qui sera comme un présage et un signe de sa seconde venue [à la fin des temps pour le Jugement Dernier]… Le point de vue le plus autorisé, et celui qui semble être le plus en harmonie avec la Sainte Écriture, est qu'après la chute de l'Antéchrist, l'Église catholique entrera à nouveau dans une période de prospérité et de triomphe. (La fin du monde actuel et les mystères de la vie future, le P. Charles Arminjon (1824-1885), p. 56-57 ; Presse de l'Institut Sophia). Bien sûr, à la fin des temps et de l'histoire humaine est le Jugement définitif quand les morts ressusciteront et que le Christ rassemblera au Ciel ceux qui resteront vivants (cf. 1 Thess 4:16-17; 1 Co 15:51-55) auquel passera ce monde présent, laissant place à un éternel "De nouveaux cieux et une nouvelle terre." (2 Pierre 3:8-10). Qu'est-ce que tu ferais? Je vous conseille de prier, de jeûner — d'aimer ! Oui, Mes très chers enfants, Je reviendrai parmi vous : ceux qui M'aiment Me suivront ; ceux qui ne croient pas en Ma venue seront accueillis à la place de Satan. « J'ai eu une autre vision de la grande tribulation… Il me semble qu'on a demandé au clergé une concession qui n'a pas pu être accordée. J'ai vu beaucoup de prêtres plus âgés, surtout un, qui pleurait amèrement. Quelques plus jeunes pleuraient aussi… C'était comme si les gens se séparaient en deux camps. (Bienheureuse Anne Catherine Emmerich (1774–1824); The Life and Revelations of Anne Catherine Emmerich; message du 12 avril 1820) 

« Le monde est rapidement divisé en deux camps, la camaraderie de l'Antéchrist et la fraternité du Christ. Les lignes entre ces deux sont tracées. Combien de temps durera la bataille, nous ne le savons pas ; si les épées devront être dégainées, nous ne le savons pas ; si le sang devra être versé, nous ne le savons pas ; s'il s'agira d'un conflit armé, nous ne le savons pas. Mais dans un conflit entre la vérité et les ténèbres, la vérité ne peut pas perdre. —Évêque Fulton John Sheen, DD (1895-1979)
J'ai toujours été clair dans Mes paroles mais beaucoup d'entre vous ne veulent vraiment pas comprendre. Tant de gens disent : « Si je ne vois pas, je ne croirai pas ! — pourtant je t'ai donné tant de signes. 

Nous avons maintenant atteint le début d'un nouveau ciel et d'une nouvelle terre. Cette phrase contient une vision très compressée des Livres d'Isaïe, d'Ezéchiel, d'Apocalypse 20 et des "mille ans" qui suivent l'Antéchrist à la lumière de l'exégèse des Pères de l'Église primitive. Saint Justin Martyr écrit : "Ce sont les paroles d'Isaïe concernant le millénium : 'Car il y aura un nouveau ciel et une nouvelle terre, et le premier ne sera pas rappelé ni n'entrera dans leur cœur, mais ils seront dans l'allégresse et se réjouiront dans ces choses que je crée… Il n'y aura plus là d'enfant de jours, ni de vieillard qui ne remplira ses jours ; car l'enfant mourra âgé de cent ans… Car comme les jours de l'arbre de vie, ainsi seront les jours de mon peuple, et les œuvres de ses mains seront multipliées. Mes élus ne travailleront pas en vain, et n'engendreront pas d'enfants pour la malédiction; car ils seront une postérité juste bénie par le Seigneur, et leur postérité avec eux.' » (Dialogue avec Tryphon, Ch. 81, Les Pères de l'Église, patrimoine chrétien; cf. Is 54:1 et chapitres 65-66). C'est le fruit existentiel de l'accomplissement du "Notre Père" quand son Règne viendra et que sa volonté sera faite « sur la terre comme au Ciel. » Saint Jean-Paul II a déclaré : « Ainsi se dessine toute l'action du projet originel du Créateur : une création dans laquelle Dieu et l'homme, l'homme et la femme, l'humanité et la nature sont en harmonie, en dialogue, en communion. Ce dessein, bouleversé par le péché, a été repris d'une manière plus merveilleuse par le Christ, qui l'exécute mystérieusement mais efficacement dans la réalité présente, dans l'attente de l'accomplir… » (Audience générale, 14 février 2001) . Selon saint Irénée de Lyon (140-202 après JC): «Il convient donc que la création elle-même, étant restaurée à son état primitif, soit sans retenue sous la domination des justes… Et il est juste que lorsque la création est restauré, tous les animaux doivent obéir et être soumis à l'homme, et revenir à la nourriture donnée à l'origine par Dieu… c'est-à-dire les productions de la terre… » (Adversus Haereses, Irénée de Lyon, passim Bk. 32, Ch. 1; 33, 4, Les Pères de l'Église, CIMA Publishing Co.) Voir La création renaîtLa sainteté nouvelle et divine à venir, Repenser la fin des temps. Les Pères de l'Église ont qualifié toute cette période couvrant le nombre symbolique de «mille ans» de «septième jour» ou Repos du Sabbat.

 

Ce qui précède, alors, compromettrait les « nouveaux cieux et la nouvelle terre » temporels avant le jugement final lorsque les éléments présents tels que nous les connaissons passeront et que le « huitième » jour éternel se lèvera (2 Pierre 3 :8-10 ; Apoc. 21:1-8) "... quand Son Fils viendra et détruira le temps de l'inique et jugera l'impie, et changera le soleil et la lune et les étoiles - alors Il se reposera vraiment le septième jour... après avoir donné du repos à toutes choses, je ferai le commencement du huitième jour, c'est-à-dire le commencement d'un autre monde. (Lettre de Barnabé (70-79 après JC), écrite par un Père apostolique du IIe siècle)

 

Plusieurs révélations prophétiques en conjonction avec l'Ecriture Sainte indiquent également que le "commencement" des "nouveaux cieux et de la nouvelle terre" (c'est-à-dire le Royaume de la Volonté Divine) sont à proximité et accompagnés par "l'Avertissement" (voir La descente prochaine de la divine Volonté). 
Moi, Jésus, j'ai parlé ! J'ai toujours été bon pour chacun de vous; Je vous ai permis de Me prendre dans vos cœurs. Que dois-Je vous donner de plus pour que vous reveniez à Moi ? Votre Mère a pleuré et pleure encore pour vous ; maintenant ça suffit. Ceux qui sont avec Moi seront sauvés ; ceux qui ne sont pas avec moi mais plutôt contre moi perdront la joie éternelle, car ils méritent le feu de l'enfer. cf. message récent à Valeria en enfer Petits enfants, je vous ai parlé assez clairement; vous ne pourrez pas dire : "Mais je ne savais pas." J'ai été bon pour chacun de vous; Je vous invite à réfléchir et à Me demander pardon : Je suis là pour vous pardonner. Petits enfants, vous qui m'aimez, priez pour les incroyants. J'accepterai vos prières encore un peu. c'est à dire. prières probables pour atténuer et / ou retarder les événements à venir qui sépareront le croyant de l'incroyant. Je veux revenir vers toi et t'embrasser un par un. Je te bénis du haut de Ma croix ; Je t'aime et je t'emmènerai bientôt avec moi. Dans le contexte de "Mon temps" (voir note de bas de page 1), cela suggère probablement un mot d'encouragement que Jésus va "bientôt" rappeler à la maison un grand nombre de son peuple qui n'est pas destiné à rester sur terre pendant l'ère de paix mais qui doit être avec lui à jamais dans l'éternité. « « Dieu purifiera la terre par des châtiments, et une grande partie de la génération actuelle sera détruite », mais [Jésus] affirme également que « les châtiments n'approchent pas les individus qui reçoivent le grand don de vivre dans la volonté divine », car Dieu « les protège ainsi que les lieux où ils résident ». (extrait Le don de vivre dans la volonté divine dans les écrits de Luisa Piccarreta, Révérend Dr Joseph L. Iannuzzi, STD, Ph.D) Jésus, mort et ressuscité.
Print Friendly, PDF & Email

Notes

Notes

1 "Mon temps" se réfère très certainement à ce que l'Écriture et la révélation prophétique authentique - d'une seule voix cohérente - appellent cela période générale du Jugement - la "Puissante Tempête» par lequel nous passons maintenant. Il est marqué par le "« l'ouverture définitive des sceaux " d'Apocalypse 6 culminant dans le " », suivie de la séparation des mauvaises herbes du blé (c'est à dire. "ceux qui ne croient pas en ma venue seront accueillis à la place de Satan”), le règne de l'Antéchrist, le châtiment (jugement des vivants), et la manifestation du Christ où, par le simple « souffle » (2 Th 2 :8), cette « bête » et le « faux prophète » sont jetés en enfer (Ap 19 :20) et une ère de paix est inaugurée avec le « résurrection » de l'Église de sa propre Passion (cf. CEC n. 677). Eschatologue du XIXe siècle, le P. Charles Arminjon écrit : « St. Thomas et saint Jean Chrysostome expliquent les paroles quem Dominus Jésus détruit illustratione adventus sui ("que le Seigneur Jésus détruira de l'éclat de sa venue" [2 Th 2:8]) dans le sens où le Christ frappera l'Antéchrist en l'éblouissant d'un éclat qui sera comme un présage et un signe de sa seconde venue [à la fin des temps pour le Jugement Dernier]… Le point de vue le plus autorisé, et celui qui semble être le plus en harmonie avec la Sainte Écriture, est qu'après la chute de l'Antéchrist, l'Église catholique entrera à nouveau dans une période de prospérité et de triomphe. (La fin du monde actuel et les mystères de la vie future, le P. Charles Arminjon (1824-1885), p. 56-57 ; Presse de l'Institut Sophia). Bien sûr, à la fin des temps et de l'histoire humaine est le Jugement définitif quand les morts ressusciteront et que le Christ rassemblera au Ciel ceux qui resteront vivants (cf. 1 Thess 4:16-17; 1 Co 15:51-55) auquel passera ce monde présent, laissant place à un éternel "De nouveaux cieux et une nouvelle terre." (2 Pierre 3:8-10).
2 « J'ai eu une autre vision de la grande tribulation… Il me semble qu'on a demandé au clergé une concession qui n'a pas pu être accordée. J'ai vu beaucoup de prêtres plus âgés, surtout un, qui pleurait amèrement. Quelques plus jeunes pleuraient aussi… C'était comme si les gens se séparaient en deux camps. (Bienheureuse Anne Catherine Emmerich (1774–1824); The Life and Revelations of Anne Catherine Emmerich; message du 12 avril 1820) 

« Le monde est rapidement divisé en deux camps, la camaraderie de l'Antéchrist et la fraternité du Christ. Les lignes entre ces deux sont tracées. Combien de temps durera la bataille, nous ne le savons pas ; si les épées devront être dégainées, nous ne le savons pas ; si le sang devra être versé, nous ne le savons pas ; s'il s'agira d'un conflit armé, nous ne le savons pas. Mais dans un conflit entre la vérité et les ténèbres, la vérité ne peut pas perdre. —Évêque Fulton John Sheen, DD (1895-1979)

3 Cette phrase contient une vision très compressée des Livres d'Isaïe, d'Ezéchiel, d'Apocalypse 20 et des "mille ans" qui suivent l'Antéchrist à la lumière de l'exégèse des Pères de l'Église primitive. Saint Justin Martyr écrit : "Ce sont les paroles d'Isaïe concernant le millénium : 'Car il y aura un nouveau ciel et une nouvelle terre, et le premier ne sera pas rappelé ni n'entrera dans leur cœur, mais ils seront dans l'allégresse et se réjouiront dans ces choses que je crée… Il n'y aura plus là d'enfant de jours, ni de vieillard qui ne remplira ses jours ; car l'enfant mourra âgé de cent ans… Car comme les jours de l'arbre de vie, ainsi seront les jours de mon peuple, et les œuvres de ses mains seront multipliées. Mes élus ne travailleront pas en vain, et n'engendreront pas d'enfants pour la malédiction; car ils seront une postérité juste bénie par le Seigneur, et leur postérité avec eux.' » (Dialogue avec Tryphon, Ch. 81, Les Pères de l'Église, patrimoine chrétien; cf. Is 54:1 et chapitres 65-66). C'est le fruit existentiel de l'accomplissement du "Notre Père" quand son Règne viendra et que sa volonté sera faite « sur la terre comme au Ciel. » Saint Jean-Paul II a déclaré : « Ainsi se dessine toute l'action du projet originel du Créateur : une création dans laquelle Dieu et l'homme, l'homme et la femme, l'humanité et la nature sont en harmonie, en dialogue, en communion. Ce dessein, bouleversé par le péché, a été repris d'une manière plus merveilleuse par le Christ, qui l'exécute mystérieusement mais efficacement dans la réalité présente, dans l'attente de l'accomplir… » (Audience générale, 14 février 2001) . Selon saint Irénée de Lyon (140-202 après JC): «Il convient donc que la création elle-même, étant restaurée à son état primitif, soit sans retenue sous la domination des justes… Et il est juste que lorsque la création est restauré, tous les animaux doivent obéir et être soumis à l'homme, et revenir à la nourriture donnée à l'origine par Dieu… c'est-à-dire les productions de la terre… » (Adversus Haereses, Irénée de Lyon, passim Bk. 32, Ch. 1; 33, 4, Les Pères de l'Église, CIMA Publishing Co.) Voir La création renaîtLa sainteté nouvelle et divine à venir, Repenser la fin des temps. Les Pères de l'Église ont qualifié toute cette période couvrant le nombre symbolique de «mille ans» de «septième jour» ou Repos du Sabbat.
 
Ce qui précède, alors, compromettrait les « nouveaux cieux et la nouvelle terre » temporels avant le jugement final lorsque les éléments présents tels que nous les connaissons passeront et que le « huitième » jour éternel se lèvera (2 Pierre 3 :8-10 ; Apoc. 21:1-8) "... quand Son Fils viendra et détruira le temps de l'inique et jugera l'impie, et changera le soleil et la lune et les étoiles - alors Il se reposera vraiment le septième jour... après avoir donné du repos à toutes choses, je ferai le commencement du huitième jour, c'est-à-dire le commencement d'un autre monde. (Lettre de Barnabé (70-79 après JC), écrite par un Père apostolique du IIe siècle)
 
Plusieurs révélations prophétiques en conjonction avec l'Ecriture Sainte indiquent également que le "commencement" des "nouveaux cieux et de la nouvelle terre" (c'est-à-dire le Royaume de la Volonté Divine) sont à proximité et accompagnés par "l'Avertissement" (voir La descente prochaine de la divine Volonté). 
4 cf. message récent à Valeria en enfer
5 c'est à dire. prières probables pour atténuer et / ou retarder les événements à venir qui sépareront le croyant de l'incroyant.
6 Dans le contexte de "Mon temps" (voir note de bas de page 1), cela suggère probablement un mot d'encouragement que Jésus va "bientôt" rappeler à la maison un grand nombre de son peuple qui n'est pas destiné à rester sur terre pendant l'ère de paix mais qui doit être avec lui à jamais dans l'éternité. « « Dieu purifiera la terre par des châtiments, et une grande partie de la génération actuelle sera détruite », mais [Jésus] affirme également que « les châtiments n'approchent pas les individus qui reçoivent le grand don de vivre dans la volonté divine », car Dieu « les protège ainsi que les lieux où ils résident ». (extrait Le don de vivre dans la volonté divine dans les écrits de Luisa Piccarreta, Révérend Dr Joseph L. Iannuzzi, STD, Ph.D)
Publié dans Messages, La seconde venue, Valérie Copponi.